image/svg+xml Accédez à des objets exceptionnels, créés par des artisans talentueux, en direct des ateliers

ART. MOBILIER. DECORATION. BIJOUX. ACCESSOIRES

En créant un compte sur LILM, j'accepte les CGU.

Marc

Il libère son énergie dans le domaine du design en lançant sa maison d’édition de meubles, en élaborant pour des particuliers des projets d’architecture intérieur et en illustrant sa vision du monde à travers ses œuvres plastiques.

Son profil

Marc Loustalot a une histoire à raconter. Ou plutôt, des histoires. Une enfance et une adolescence dans un monde haut en couleur, où se mêlent aristocratie, grande bourgeoisie et personnages illustres ; un monde où le jeune homme peine à trouver sa place.

Un monde, aussi, où la solitude est omniprésente, parfois dévorante. Des études supérieures erratiques, débutées dans le domaine scientifique, elles s’achèveront par une formation d’architecte d’intérieur-designer au sein de la prestigieuse école Camondo.

Ensuite, Marc Loustalot entamera une carrière professionnelle ponctuée de créations de toutes sortes, tant dans les milieux commerciaux ou industriels.

Aujourd’hui il libère son énergie dans le domaine du design en lançant sa maison d’édition de meubles, en élaborant pour des particuliers des projets d’architecture intérieur et en illustrant sa vision du monde à travers ses œuvres plastiques. A chaque étape de son parcours, il a sans cesse à cœur d’insuffler du neuf, du nouveau, du différent. 



« Ouverture » est la première collection de meubles signée par Marc Loustalot. Raffinée, pure, aérienne, conçue comme une évidence, elle fait autant appel à la nature qu’à la culture. Des lignes, se dégagent des émotions, spontanément ; les matières, nobles et naturelles, évoquent, seulement.

On ressent, on ne pense pas. Il n’y a rien à comprendre. Chaque élément suggère une subtile contradiction, entre la maîtrise absolue et le « lâcher prise » contenu. Cavités, perforations, lézardes, légers déséquilibres, ces objets de facture classique sont victimes de la transgression délicate pratiquée par leur créateur, comme un abandon de sa propre culture, un affront à sa propre éducation. Mais avec la table « Ouvertures 19 », Marc Loustalot a également décidé de se jouer des inhibitions de chacun et des convenances de tous.

La fonction originelle de la table s’en trouve bousculée, enrichie. Un nouveau rapport entre les convives naît d’un nouveau rapport à l’objet. Ainsi, installés autour de cette table, devront t-ils entrer en contact. Hésitations, frôlements, sourires ; les regards se croisent, la conversation prend corps, le lien se tisse. L’objet inanimé est devenu créateur de lien.



Un projet ? DEMANDER UN DEVIS À MARC